Notre origine ne doit, ne devrait pas déterminer notre présent, encore moins notre futur

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde de plus en plus exigeant, un monde sans pitié pour ceux et celles qui ignorent son emploi de temps. Pour s’en sortir et se faire une place au soleil, pour être heureux et vivre la vie que nous avons toujours rêvé de vivre, il faut se battre car rien ne nous est donné. Il faut se battre. Tomber mais se relever. Se tromper mais rectifier le tir aussitôt que nous en sommes conscients. Sans complexe. Sans aucune honte parce que l’erreur est parfaitement humaine. Parce que l’erreur et l’échec, loin d’être des fossoyeurs, sont plutôt des outils pour apprendre et avancer. Grandir.

Alors, dire inlassablement que nous ne nous ensortons pas parce que nou sommes victimes de notre passé, de notre histoire, de notre environnement, de notre société, de notre famille, peut certes soulager les plaignants. Mais, permettez-moi de vous dire que ce ne sont que des excuses derrière lesquelles ceux et celles qui tiennent ce genre de langage se cachent pour ne pas descendre dans l’arène de la vie.

Oui, c’est dur d’être un être humain. Très très dur. C’est dur de se libérer d’un passé, d’un environnement, d’une histoire qui veulent nous prendre en otage et nous empêcher de vivre à notre manière. Mais, comme je l’ai demandé à un ami tout à l’heure, sommes-nous esclaves de notre passé, notre famille, notre environnement, notre société?

Si ces facteurs jouent un rôle dans la constitution de notre identité, celui-ci (le rôle) n’est pas DETERMINANT à mon avis. Notre ORIGINE  ne doit pas, ne devrait pas déterminer notre présent et notre futur. On peut avoir une enfance malheureuse, des collègues chiants, des boss dictateurs et mal élevés, des amis terribles qui ne pensent qu’à nous écraser et exploiter, et s’en sortir si on le veut parce que si nous ne pouvons pas contrôler toutes ces personnes ou empêcher tous ces événements de se passer, nous pouvons par contre choisir l’attitude que nous allons adopter face à ces personnes et face à ces évènements.

On peut choisir de se laisser kidnaper par son passé, sa famille, sa communauté, ses amis, ses collègues, et laisser ceux-ci dessiner et gouverner notre vie.

Mais on peut aussi choisir d’être le maître, l’acteur principal de notre propre vie.

On peut choisir de ne pas laisser l’extérieur, les autres, prendre le contrôle de notre vie.

C’est possible. Regardez autour de vous et vous verrez des gens, anonymes mais aussi des célébrités, qui ont vécu en enfer, eu une enfance terrible, un passé exécrable mais qui se sont en sortis.

Comment?

Parce qu’ils ont juré qu’ils ne sont pas leurs circonstances. Parce qu’ils ont juré que leurs circonstances ne vont pas déterminer leur présent et encore moins leur futur. Parce qu’ils ont juré de s’en sortir.

Mais attention! Ils n’ont pas seulement juré: ils ont travaillé dur et travaillent tous les jours très dur pour vivre la vie qu’ils ont choisi d’avoir. Parce que le Bonheur, eh oui, n’est pas un don.

Le succès n’est pas un don.

L’équilibre émotionnel n’est pas un don.

Rien ne tombe du ciel. Il faut bosser pour que cela soit une réalité.

Si vous trouvez cet article intéressant et surtout utile, faites-moi plaisir: partagez-le avec avec les vôtres. Ils/elles pourraient en avoir besoin. Et surtout n’oubliez pas de revenir, pour d’autres tips et trucs pour ameliorer votre vie et vivre enfin la vie que vous avez toujours rêvé de vivre.

Celine SIKA

Publicités

Je serais heureuse de lire votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s