Il n y a rien d’anormal à demander de l’aide

Quelques années après que mon père soit tombé malade, nous avons suggéré à notre maman de recruter quelqu’un qui vendrait l’aider quotidiennement à prendre soin de notre papa, puisque maman, qui avait déjà dépassé la soixantaine à l’époque, n’avait pas la force physique nécessaire pour mettre papa au lit, le descendre du lit, le relever lorsqu’il tombait, le nourrir, l’habiller, faire sa toilette toutes les deux heures, le promener, le laver toutes les heures parce qu’il n’était plus capable d’aller aux toilettes seul et souillait très souvent son pantalon.

Il faut dire que notre papa avait été victime d’un accident vasculaire cérébral qui l’a laissé presque végétatif et incapable de faire toutes des choses que nous prenons pour acquises. A notre très grande surprise notre maman a opposé un non catégorique à notre offre. D’après elle, une femme qui laisse quelqu’un d’autre s’occuper de son mari c’est une mauvaise femme, une femme irresponsable, et elle n’en était pas une. “Je suis fatiguée, c’est vrai. J’ai perdu l’appétit depuis longtemps déjà, c’est vrai. Je ne sors plus de chez moi depuis belle lurette, mais je préfère mourir que de laisser les autres s’occuper de mon mari. Lorsque je l’ai épousé je l’ai fait pour le meilleur et pour le pire. J’étais sincère. Je ne changerais pas aujourd’hui où il a plus besoin de moi.“

Et maman s’est occupée de notre papa seule avec l’aide d’une de mes soeurs pendant les sept années que papa a été malade jusqu’à sa mort en Décembre dernier.

J’ai décidé de vous parler de cette histoire parce qu’elle m’a profondément marquée et surtout mis en evidence la trop grande pression que subissent les femmes dans nos societes. On attend d’elles qu’elles soient parfaites, infatigables, omnipresentes, qu’elles ne tombent pas malades. Elles ne doivent pas dire non, ne doivent pas échouer, encore moins se plaindre, et doivent mettre leurs propres besoins et ambitions au placard et satisfaire ceux des autres.

Mais personne n’est un super héros ou une superwoman. Le penser et le dire c’est faire croire que la femme ne peut jamais échouer, tomber malade, être fatiguée.

Ce qui est faux car les femmes aussi sont épuisées, dépassées par les responsabilités, stressées, et ont besoin d’aide pour ne pas ruiner leur santé mentale.

A la mort de notre papa, notre maman n’était plus que l’ombre d’elle-même, amaigrie, victime de palpitations très fréquentes. Après le décès de notre papa, elle a dû passer de multiples examens et suivre un programme de soins recommandé par des médecins. Huit mois après le décès de papa, elle n’a toujours pas totalement recouvré sa santé.

Une femme qui prend le temps de se reposer et de prendre soin d’elle-même n’est pas une mauvaise femme, une femme irresponsable ou une personne égoiste comme la société veut nous faire croire. Nous devons voir les femmes comme elles sont réellement: des êtres humains avec des besoins comme tout autre être humain, comme celui de se reposer, de prendre soin de soi. Nous devons accepter qu’elles ont aussi le droit d’être fatiguées, d’échouer, de se tromper, d’être tristes, stressées, et dépassées par les évènements. Et qu’elles ont le droit et même le devoir de demander de l’aide lorsqu’elles n’en peuvent plus. Et surtout nous devons cesser de véhiculer des idées qui ne corresondent pas du tout avec la réalité, cesser de penser et de propager qu’elles sont des super héroines et qu’elles seront heureuses si elles accomplissent les rôles que la société leur a imposés sans toujours leur donner les moyens dont elles ont besoin pour les assumer.

Alors, que faire pour améliorer la vie des femmes et la nôtre? Nous devons:

-reconnaître tous les rôles que jouent les femmes (ce qui n’est souvent pas le cas), et les aider à s’aimer et accepter les compliments, au lieu de les repousser

-aider les femmes à reconnaître qu’elles ne peuvent pas tout faire,

-les aider à comprendre et accepter que demander de l’aide lorsqu’elles sont épuisées n’est pas un délit,

-les aider à comprendre qu’elles ont le droit de prendre le temps de s’occuper d’elles-mêmes et même de mettre cette activité au premier rang de leur liste des choses à faire.

 Faire ceci c’est les aider à améliorer leur vie et je puis vous assurer que lorsque les femmes sont en santé, lorsqu’elles sont heureuses et épanouies, c’est toute la famille, toutes les personnes de son entourage et même les parfaits inconnus qui en bénéficient.

 Faites-le dès maintenant et vous verez vous-mêmes le changement que vos actes apporteront. Et encouragez les vôtres à en faire autant. Et surtout n’oubliez pas de partagez cette expérience avec nous ici.

 Merci de m’avoir lue et à très bientôt ici pour d’autres tips et trucs pour améliorer votre vie et celle des vôtres!

 Celine SIKA

 

Publicités

Je serais heureuse de lire votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s