La rentrée scolaire est là, et déjà des devoirs!

Image

La majorité des enfants est effectivement déjà retournée en classe à ce jour. Et cela va continuer tout le long de ce mois de Septembre. Ont-ils bien démarré cette rentrée scolaire? Ont-ils encore la tête aux vacances? De toutes les façons, les enfants ont déjà commencé à ramener des devoirs à la maison. Et ils doivent non seulement les faire et les ramener à leurs enseignants à temps, mais avoir de bonnes notes. C’est l’idéal, ce que tout le monde souhaite. Mais, quelles mesures avons-nous prises pour aider nos enfants à faire leurs devoirs dès le premier jour de classe, et de toujours faire leurs devoirs, délibérement, tous les jours, à la même heure, soigneusement, et surtout sans que nous ayons à recourir au fouet, à la menace, à la corruption ou au chantage?

Voici une  habitude que nous, parents, devons mettre un point d’honneur à faire acquerir à nos enfants. Dès le premier jour de la rentrée, nous devons veiller à ce que notre enfant fasse son ou ses devoirs, et continuer jusqu’à ce que ceci devienne une habitude pour lui, quelque soit notre degré de fatigue, que nous soyons à la maison ou en mission, que nous sachions lire, écrire ou pas. Il s’agit pour nous de contribuer à former des hommes et des femmes responsables qui font ce qu’ils ont à faire, quand ils doivent le faire, comme ils doivent le faire, et sans qu’on ne les y oblige ou encore sans demander qu’on les corrompe pour qu’ils le fassent. Et surtout aussi de considérer le fait d’avoir fait ses devoirs comme un “achievement” personnel d’abord.

Nous pouvons atteindre cet objectif. Pour y parvenir, voici quelques idées que vous pouvez mettre en pratique avec succès:

1. Créez dans votre maison un espace où votre enfant peut travailler  tranquillement, à l’aise, et où il peut trouver tout ce dont il a besoin pour étudier ou faire ses devoirs. Si l’enfant a une chambre, veillez à ce que celle-ci soit aménagée en tenant compte de cette question. Si votre enfant n’a pas de chambre à lui tout seul, trouvez un coin dans votre maison et aménagez-le pour lui permettre de travailler à l’aise.

Si vous n’avez pas d’électricité chez vous, achetez des lampes à pétrole ou à gaz, donnez-lui une ou deux pour ses études et veillez à ce que celles-ci aient leur provision quotidienne de pétrole ou de gaz.

2. Veillez à ce que l’endroit soit calme et ait une bonne luminosité.

3. Fixer à la maison une heure précise à laquelle vos enfants doivent faire leurs devoirs tous les jours ou étudier, et l’idéal serait que toute la famille à la maison “étudie” à cette heure-là.

Ceci est très encourageant pour les enfants, et pourrait vous permettre de faire d’une pierre deux coups: le suivi du travail de votre enfant et lui montrer de façon très concrète que vous vous intéressez à ce qu’il fait à l’école. Peu importe si vous n’y comprenez pas grand chose: le simple fait de lui demander et de regarder ce qu’il fait suffit dans une grande mesure à le motiver à donner le meilleur de lui-même.

4. Et, pour que ce suivi soit plus efficace, faites l’effort de lire les instructions et autres commentaires des enseignants de votre enfant. Ils en mettent toujours dans les cahiers de leurs élèves et c’est votre devoir de les lire afin de mieux comprendre ce que votre enfant doit faire et comment vous pouvez l’aider. N’hésitez pas à rencontrer ses enseignants pour connaître le style d’apprentissage de votre enfant: apprend il mieux lorsqu’il voit les choses, les entend, les touche, dans un livre, à travers Internet, seul ou avec quelqu’un? A-t-il besoin d’un suivi très rapproché ou alors tout simplement de supervision et d’instructions de temps à autre?

Une fois que vous avez découvert le style d’apprentissage de votre enfant, respectez-le. Et surtout aidez votre enfant mais ne faites pas le travail à sa place, et acceptez qu’il fasse les choses à sa manière ou à la manière de son enseignant ou de quelqu’un d’autre.

5. Echangez avec votre enfant pour savoir s’ils sait ce qu’on lui demande de faire dans ses devoirs, et n’hésitez pas à en parler avec ses enseignants lorsque vous vous rendez compte qu’il y a des problèmes à ce niveau. Vous n’avez pas d’excuses pour ne pas le faire: une rencontre brève, un coup de fil ou un message email peut permettre de clarifier les choses.

Une fois ceci fait, établissez avec votre enfant et son enseignant un plan d’action pour régler le problème et faites ensuite tous les trois le suivi pour vous assurer que ce plan est suivi et implémenté si vous tenez à ce que le problème soit réglé durablement.

Rien n’est plus important pour vous que votre enfant et sa réussite scolaire, son éducation. Faites-le lui savoir. Et la meilleure façon de le faire c’est d’être là lorsqu’il a besoin de vous pour l’aider non seulement à faire ses devoirs, à bien faire ses devoirs, mais aussi acquérir les habiletés dont il aura besoin demain pour s’ensortir dans un monde de plus en plus compliqué et compétitif.

Et dites-lui, s’il commet des erreurs, que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage. Dites-lui que, au lieu de la redouter, mieux vaut l’embrasser lorsqu’on en commet une car elle nous permettra de savoir que la route/stratégie que nous avons prise n’est pas la bonne, et qu’il y en a de bien plus meilleures. L’erreur aide et nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes. Et, si possible, parlez-lui de vos erreurs a vous, de ce que vous en avez appris, ou de celles des personnes qui vous sont proches.

Voilà, chers lecteurs, quelques tips et trucs qui, appliqués, aideront vos enfants non seulement à mieux faire leurs devoirs, mais feront de ces derniers non plus une corvée pour vos enfants mais un moment attendu et apprécié pendant lequel votre enfant et vous-même interagissez,  apprenez et partagez beaucoup plus qu’un devoir.

Je n’ai pas la prétention d’avoir tout dit en ce qui concerne les tips et trucs pour aider vos enfants à mieux faire leurs devoirs, à temps, sans bouder, et à apprendre par la même occasion des habiletés pour mieux faire demain le métier de l’Homme. Vous en connaissez très certainement d’autres. Nous serons heureux que vous les partagiez avec nous ici car lorsqu’on sait, on partage, on enseigne.

Céline SIKA

Publicités

Je serais heureuse de lire votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s