Dites à vos êtres les plus chers combien vous les aimez, pendant qu’il est encore temps

Il y a quelques jours nous avons tous suivi avec stupeur, émotion et surtout rage la tuerie qui a eu lieu dans une école primaire aux USA, laissant sur le carreau plus de 28 personnes dont plusieurs enfants de moins de dix ans. Lorsque ces personnes qui ont perdu leur vie dans la tuerie sont parties de leurs maisons ce matin-là, elles avaient des projets dont celui à court terme: rentrer à la maison après leur journée de travail ou d’école. Aucun d’entre eux, et je peux parier tout ce que vous voulez, n’avait pensé que ce projet ne verrait jamais le jour. Que quelqu’un mettrait un terme à leur vie. Que quelqu’un volerait leur vie, leur innocence.

Peut-être qu’avant de quitter leurs domiciles ce matin-là, certains se sont disputés avec leurs partenaires, leurs enfants, leurs parents, et sont partis sans dire aurevoir. Sans dire à ces êtres bien aimés combien ils les aiment. Combien ils sont importants pour eux. La colère, comme vous le savez, rend presque fou, brouille l’esprit et nous empêche de nous conduire comme il se doit.

Peut-être que sur le chemin de l’école, en classe ou au travail, ces enfants et ces adultes ont pris la résolution de corriger cette erreur dès que la cloche sonnerait , ou mieux, dès qu’ils arriveraient à la maison.

Peut-être qu’après avoir réalisé combien la colère, ou tout autre sentiment qui les a empêchés de dire leur amour à leur famille pouvait être néfaste, ils ont décidé et même juré de ne plus jamais se laisser kidnapper par leurs émotions, et surtout de ne plus jamais considérer leurs chers êtres comme cadeaux. Mais tout ceci, ils n’auront jamais l’occasion de le mettre en pratique parce que la mort est intervenue dans ce processus.

Depuis cette tuerie des USA, une de plus comme vous le savez tous, j’ai beaucoup réfléchi. A la vie, à la valeur que nous lui accordons. A toutes ces choses qui nous rendent heureux, qui contribuent grandement à notre bien-être et bonheur, notre équilibre, mais que nous prenons presque toujours pour acquis. A ces personnes qui nous comblent mais que nous ne voyons presque pas, regardons d’en haut, méprisons. Négligeons.

J’ai pensé à toutes ces personnes qui dorment sous un même toit, parfois même dans un même lit, travaillent dans un même bureau, parfois sur une même table, sans se parler.

A ces voisins qui se croisent tous les jours dans l’ascenseur ou au bas de leur immeuble, à l’épicerie du coin, à l’école de leurs enfants, sans s’adresser la parole.

J’ai pensé à nos enfants que nous ne voyons pas parce que nous partons tôt au travail lorsqu’ils dorment encore, et rentrons tard lorsqu’ils dorment déjà.

Quelqu’un disait qu’il y a trois choses qu’on ne peut pas rattrapper:

-les paroles lorsqu’elles sont déjà dites
-le temps lorsqu’il est déjà passé
-le moment lorsqu’il est perdu

La tuerie des USA doit nous servir de leçon. Une leçon de vie. Rien n’est garantie.
La vie n’est pas garantie.
Nulle part.
La mort peut surgir à tout moment et frapper les jeunes, les adultes, les personnes âgées. Elle est là, omniprésente, omnipuissante. Elle est là, et comme nous ne savons pas et ne saurons jamais quand elle frappera, encore moins où elle le fera et de quelle manière, mieux vaut solder ses comptes et être prêt à tout moment.

Vous n’avez pas été éduqué pour exprimer votre amour à votre partenaire, vos enfants, vos frères et soeurs?

Vous ne savez pas comment vous y prendre quand bien-même vous souhaitez le faire?

Ce n’est pas grave. Vous pouvez toujours apprendre. Si vous ne pouvez pas le leur dire oralement, il y a plusieurs autres manières de le faire. Mais s’il vous plaît, faites-le. Tout le temps. Dites à vos êtres les plus chers combien vous les aimez, pendant qu’il est encore temps, au risque de le regretter le reste de votre vie.

Trouvez du temps pour partager ces moments inoubliables avec votre famille. Embrassez vos enfants, votre partenaire. Chaque moment passé ensemble est précieux. Chaque mot dit pour exprimer son affection, son amour, est plus que précieux: vital.

Ne vous quittez pas en colère. Ne vous mettez pas au lit en colère contre votre partenaire, vos enfants, vos êtres les plus chers. Contre personne d’ailleurs. Evacuez cette colère pour votre propre bien-être ainsi que celui de l’autre. Inscrivez la paix au coeur de votre vie. Embrassez et cultivez-la. Acceptez le conflit et la confrontation puisqu’ils sont inévitables. Mais ceux-ci doivent conduire à un avenir meilleur, pas à la destruction.

L’année 2013 est au coin de la rue. Elle est presque déjà là. Les conflits, les divergences de point de vue, nous les aurons tout au long de cette nouvelle année. Ils font partie de la vie. Ils sont la vie. Mais cette année nouvelle, ou encore l’avenir sera déterminé par la façon dont nous répondrons, gèrerons ou affronterons ces conflits, ces nombreux dos d’âne qui joncheront notre chemin. Si j’ai un conseil à vous donner ici, c’est de rester positif et de ne pas laisser ces contraintes, ces difficultés nous voiler l’esprit au point de nous empêcher de dire à tous ceux qui comptent pour nous combien nous les aimons, combien ils comptent pour nous.

Si tu as tiré des leçons de vie de la tuerie perpétrée dans cette école américaine dernièrement, je serai heureuse que tu les partages avec nous, ici. La vie est courte, et nous avons tous besoin de dire notre affection, notre amour à ceux que nous aimons et estimons. Pendant qu’il est encore temps. Des stratégies pour le faire, mieux le faire, sont donc la bienvenue.

A toi et surtout à bientôt ici pour toujours plus de tips et de trucs pour améliorer notre vie.

Céline SIKA

Publicités

3 réflexions au sujet de « Dites à vos êtres les plus chers combien vous les aimez, pendant qu’il est encore temps »

    • Bonsoir DR SIKA
      Cet article et touchant et a le mérite d’être autre chose que les abstractions des brochures distribué tous les jours par les TÉMOINS DE JÉHOVAH ou les églises de réveil.
      Il a le mérite de toucher du doigt la mort subite qui est ce cas
      de tuerie aux USA, mais aussi les multiples accidents mortel de la
      route que nous enregistrons à longueur de l’année.
      Comment faire pour vivre au quotidien vos conseils? Plus facile de penser et d’écrire comme vous l’avez fait que de mettre en pratique.Comment vaincre le stress du travail, pour se montrer aimable avec ses proches tout le temps? Comment surmonter tout le temps( à chaque fois que cela arrive) les divergences avec son (sa)
      partenaire? Comment concilier les exigences économiques ou l’épanouissement personnel qui exige aujourd’hui que les deux conjoints travaillent avec une bonne éducation des enfants?
      Voila quelques sujets qui poussent souvent au désaccords en famille.
      Si votre article a le mérite de poser le problème de désamour, il ne donne pas clairement les solutions à y apporter.
      Nous espérons que les autres lecteurs apporterons les contributions en expérience vécu pour nous aider à suivre vos conseil.
      Merci et a bientôt
      Pierre Marie SIMO.

      • Bonjour Pierre Marie,

        Et merci pour ce feedback très pertinent, lequel a le mérite de poser des questions existentielles auxquelles nous devons apporter des solutions pour ne pas … couler avec le bateau de notre vie. Le stress du travail; les divergences de notre point de vue avec celui de notre partenaire, nos enfants, nos collègues, nos voisins, nos frères et soeurs; la difficulté a concilier les exigences de la vie moderne avec notre développement personnel important et l’éducation de nos enfants tout aussi importante, une bonne éducation surtout, tout cela exige des réponses que je ne peux malheureusement pas apporter. Comment pourrais-je le faire lorsque chaque être, chaque couple, chaque enfant, chaque situation est UNIQUE et, par conséquent, requiert une réponse, une approche, une solution spécifique?

        Ce que je fais avec mes écrits et mes paroles, Pierre Marie, c’est de partager mon expérience de vie avec vous, mes lecteurs et mon auditoire afin de vous aider a trouver chacun des réponses a ses problèmes spécifiques, des réponses adaptées a ses problèmes spécifiques selon sa constitution personnelle, son background culturel, son éducation, ses lectures, ses fréquentations, le milieu dans lequel il/elle évolue, parce que tout ceci compte et contribue a faire de nous ce que nous sommes.

        Je n’apporte pas des solutions aux challenges de la vie: j’aide ceux et celles qui cherchent des solutions a ces multiples challenges a trouver celles qui les vont comme sur mesure. En partageant ma propre expérience, mes lectures, mes découvertes, les observations que je fais des choses de la vie, de la vie et des hommes et des femmes.

        Des divergences de points de vue ou les désaccords, le stress, la confrontation, les exigences de la vie moderne, nous en aurons toujours et nous devons les embrasser car ils nous permettent de nous découvrir , comme le disait Jean Paul Sartre: L’Homme se découvre lorsqu’ils se mesure a l’obstacle. Je ne serai pas heureuse que mon mari me dise toujours « oui oui » a tout ce que je lui dit. Mon mari, mes enfants, mes amis, mes collègues. Cela m’inquiéterait terriblement car la beauté d’un tableau vient de la diversité de ses couleurs, de la richesse de ses couleurs, et pas du tout de l’uniformité, l’unicité de sa couleur unique.

        Mon fils exprime un point de vue différent du notre (de celui de son père et du mien? sur une question précise qui concerne, par exemple, sa vie, son avenir? Je le félicite car il affirme sa personnalité, il me prouve, il nous prouve qu’il a du tempérament, qu’il peut avoir une opinion et surtout la défendre, qu’il peut se battre dans un monde de plus en plus complexe. Je ne pense pas qu’il me défie, NON. Je ne dis pas qu’il n’est pas soumis comme la plupart des parents, du moins ceux de la génération passée, disent parce que la soumission est la pire des choses qui existe a mon avis. Elle tue le talent, la proactivite, la créativité, l’esprit d’initiative. Ce que je fais c’est encourager mon fils en développant le leadership de groupe, je l’aide a devenir plus smart, parce que une seule main ne peut attacher un paquet. Parce que plusieurs intelligences valent TOUJOURS mieux qu’une seule intelligence.

        Il en est de même pour mon/ma partenaire. Un partenaire béni oui-oui c’est la pire des choses qui peut arriver a quelqu’un. Comment construire quelque chose de durable, de solide, comment s’épanouir, devenir et donner le meilleur de soi-même avec quelqu’un qui n’a pas d’avis, quelqu’un qui ne peut pas te dire « pourquoi pas? » Il est important que le train déraille de temps en temps a mon avis, et je n’ai jamais autant brille que lorsque mon mari, mes enfants, mes amis m’ont pose cette question: « pourquoi pas? »

        Pour me resumer, Pierre Marie, je dis ceci: je ne donne pas de solutions aux problèmes existentiels: j’aide chacun a sculpter ses propres solutions, cèles qui collent bien et mieux a ses problèmes.

        La vie est en perpétuel changement (avec plusieurs étapes) et, souvent, nos besoins personnels a un moment donne de notre vie ne riment pas toujours avec ceux de notre famille. Il nous faut alors trouver ce que les anglophones appellent « common ground » pour que personne (ni nous-mêmes ni notre famille) ne soit sacrifie. A plusieurs reprises j’ai retarder la réalisation des projets personnels qui m’étaient pourtant très chers au nom de ma famille. Ou simplement redéfinit mes priorités, sans sacrifier mes besoins personnels (parce que cela risquerait de nuire a ma famille car un partenaire frustre est une grande menace pour le développement de la famille).

        Comment je fais pour appliquer au quotidien ce que je vous conseille de faire pour améliorer votre vie?
        Comment dire a ses êtres les plus chers qu’on les aime même lorsque tout va mal, lorsque le stress nous terrasse?
        Comment gérer les divergences de point de vue avec son/sa partenaire, ses enfants?
        Comment concilier les exigences de a vie moderne, son développement personnel et l’éducation que nous devons donner a nos enfants?

        1. Il faut avoir un objectif/une visibilité

        Ou es-tu? Ou veux-tu aller? Ou mieux, que cherches-tu dans la vie?

        Pourquoi est-il important de se poser ces questions et surtout de trouver une réponse a ces questions? Parce que le vent ne saurait être favorable a un marin qui ne sait pas ou il va.

        2. Il est absolument important de communiquer, de toujours communiquer, je dirai même de séduire l’autre (ton/ta partenaire, tes enfants), pour qu’ils adhèrent a ta vision. Il faut les persuader d’embrasser ta vision et ne crois pas que la coercition est la meilleur voie. Tu ne tireras pas grand chose d’un/une partenaire, des enfants, des collègues qui font des choses par crainte de représailles, de la bastonnade, de la sanction, du chantage.

        3. Il faut avoir une/des stratégies

        Si vous voulez aller a Douala (vision, visibilité) et vous ne savez pas comment vous y prendre pour y arriver, c’est comme si vous n’aviez pas de vision. Par ou passerez-vous? Avec quel type de transport irez-vous a Douala: a pied, a vélo, a moto, a cheval, par avion, par bus?

        Vous voulez que votre épouse et vous-même prenez votre retraite dans votre village? Partagez l’idée avec elle pendant que vous faites encore connaissance et envisagez de vous mettre ensemble, et assurez-vous que vous avez obtenu son adhésion au projet par la persuasion, la séduction, pas par la contrainte parce que cela ne marchera pas. Et ayez la politique de vos moyens. C’est-a-dire que si vous avez avez un certain train de vie en ville, faites votre possible pour garder un train de vie au moins égal a celui que vous aviez en ville au village, sinon, vous irez au village seul croyez-moi.

        4. Vous devez avoir une organisation et une discipline d’enfer.

        Vous avez votre vision. Vous savez quelles sont vos priorités. par exemple, une bonne éducation a mes enfants. Pour cela, vous avez décidé de passer au moins une heure TOUS les jours avec vos enfants chez vous, pour discuter avec eux de leurs études mais aussi de leur vie personnel, de leurs projets personnels, de leurs challenges personnels, de la façon dont ils gèrent ces challenges. Lorsque vous prenez cette décision, appliquez-la, quelque soit le degré de votre stress, de votre fatigue, de votre rage contre ce collègue ou ce chef qui vous fait des misères au boulot. Réservez a vos enfants cette heure-la. Non seulement ils apprécieront mais vous atteindrez votre objectif éducatif avec vos enfants.

        Vous avez décidé d’aller au lit tous les jours a 22 heures pour être en forme le lendemain et être plus productif pour vos enfants et votre travail? Allez au lit a 22 heures quelque soit l’importance de ce match de foot qui est programme a 1 heure du matin. Allez au lit a 22 heures quelque soit l’insistance de cet ami que vous n’avez pas vu depuis des années et qui est de passage dans la ville et qui veut que vous alliez en boite pour célébrer vos retrouvailles. Si vous rompez votre routine, le lendemain vous allez non seulement dormir au boulot, rabrouer vos collègues avec qui vous êtes pourtant toujours correct, mais vous allez aussi être incapable de remettre ce rapport qui aurait pu booster votre promotion, ou alors brutaliser votre fils ou votre fille qui vous demande de lui expliquer comment faire cette soustraction, et détruire ainsi la confiance que vous aviez créée entre vous.

        5. Le développement personnel: un exercice continue et nécessaire

        « Connais-toi toi-même et tu connaitras les dieux ». Cette maxime est capitale. Si tu te connais, tu peux 1) corriger tes faiblesses -c’est-a-dire ce qui t’empêche de voler très très haut et de donner le meilleur de toi-même, d’être le meilleur toi- et 2) developer tes forces pour triompher davantage. Briller davantage.

        Si tu te connais mieux, tu pourras alors mieux cohabiter avec les autres. Mieux les aider a devenir le meilleur d’eux-mêmes. Et ceci n’est possible que si tu prends soin de toi constamment, que si tu fais de ton développement personnel, de l’apprentissage une de tes priorités.

        Ce que je viens de dire, Pierre Marie, n’est que des bribes d’une expérience personnelle. Quelques uns des ingrédients que j’utilise, que mon mari et moi utilisons pour essayer de maintenir cet équilibre instable qu’est la vie. Mais je puis t’assurer que souvent, très souvent, cela marche.

        Excellente fin de journée et a bientôt!

        Celine SIKA

Je serais heureuse de lire votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s