Quelques signes que votre couple/relation va mal

Love

Aucun couple n’est parfait. Même ceux qui donnent tout l’air de l’être.

Non!

Rien n’est parfait. Aucune création n’est parfaite. Même pas la vie.

Lorsque des gens décident de vivre ensemble en couple, c’est pour une ou des raisons bien précises même si ces dernières ne sont pas toujours évidentes. Le souhait de ces personnes qui décident de cheminer ensemble pour le restant de leur vie (je dis ceci parce que je ne pense pas que des gens puissent décider de vivre ensemble pour une durée déterminée et, même s’il y en a qui le font, c’est certainement une minorité), c’est de vivre une union heureuse, saine, harmonieuse. Malheureusement cela n’est pas toujours le cas. Souvent, très souvent hélas, les choses ne se passent pas comme on le souhaite. Les circonstances de la vie ou ceux-la même qui forment le couple mettent ce dernier en péril et, si rien n’est fait pour redresser/changer la situation, le couple finit par se diviser après s’être déchiré.

Mais il faut encore savoir/pouvoir lire/interpréter certains signes ou comportements que notre couple va mal parce que ce n’est pas toujours facile pour tout le monde d’exprimer son mal-être, ses frustrations, ses préoccupations, sa déception, son ras-le-bol. Un de mes amis m’a affirmé il y a quelques temps que, lorsqu’il est blessé ou déçu par un ou une amie, quelqu’un qu’il aime ou estime, il préfère rompre la relation. Cette confession m’a ramenée en arrière de 18 ans lorsque moi-même j’ai décidé de mettre un terme à une relation que mon mari et moi-même avions avec des gens que nous considérions comme nos grands amis. Des frères presque. Nous avions été trahis de la pire des manières par l’homme. Meurtrie, j’ai préféré prendre du recul, fermer cette porte pour préserver mon équilibre psychologique. Je n’ai toujours pas repris le contact avec ce couple. Un jour peut-être. Un jour peut-être parce que j’ai pardonné pas parce qu’ils le méritent mais pour avoir moi-même la paix et surtout ne pas être prisonnière du passé. Je n’aime pas que le passé vienne m’emmerder.

C’est pour vous dire combien il est souvent difficile d’exprimer ses sentiments. Mais, si nous sommes avertis et outillés, nous pouvons lire les signes que notre couple/relation va mal. En voici quelques uns.

  • Tu ne communiques plus de façon appropriée avec ton/ta partenaire sans hausser le ton.
  • Vous ne vous parlez plus et vivez pourtant tous sous le même toit.
  • Vous vous parlez par papier/post it collé sur le frigidaire à la cuisine ou posé au chevet de votre lit, ou par SMS.
  • Vous faites désormais chambre à part, cela dure et ne semble nuire à aucun de vous.
  • Après le boulot, vous restez dehors le plus longtemps possible avec des amis ou seul, et rentrez à la maison le plus tard possible, pour vous coucher et dormir, en attendant de quitter la maison le plus tôt possible le lendemain.
  • Vos communications se résument aux “Oui”, “Non”, “Si tu veux”, sans plus.
  • Tu ne prends plus ses appels. Et, lorsque tu le fais, tu abois et demandes pourquoi il/elle te dérange, te surveille, et tu soulignes d’ailleurs que tu es très occupé/e, etc.
  • Tu n’es plus impatient/e de le retrouver après une journée ou quelques heures de séparation.
  • Lorsque ton/ta partenaire souhaite discuter d’une question avec toi, tu te dérobes systématiquement, le/la rabroues sèchement en prétendant être fatigué/e ou très occupé/e, ou alors tu abois: « On en parle plus tard », un « plus tard » qui n’arrive jamais.
  • Tu ne demandes plus a ton/ta partenaire comment s’est passée sa journée.
  • Tu n’es plus impatient/e de lui raconter ta journée.
  • Tu ne lui dis plus où tu vas lorsque tu sors et lui réponds de façon agressive lorsqu’il/elle te le demande.
  • Tu ne lui fais plus de surprises comme au moment où vous vous êtes connus. Avant, vous aviez l’habitude de l’appeler à la fin de la journée pour lui dire que vous l’attendez au bas de l’immeuble ou il travaille. Lorsqu’il/elle  descendait, heureux/heureuse de la surprise, vous alliez prendre un verre dans ce pub où vous aviez vos habitudes ou dans ce restaurant où il t’a demandé de devenir sa femme, avant de rentrer à la maison. Mais maintenant, c’est de l’histoire ancienne!
  • Tu raccroches le téléphone lorsque tu le/la voies arriver.
  • Tu lui arraches ton téléphone des mains lorsqu’il/elle le prend pour une raison ou une autre.
  • Tu lui caches des réalisations/choses que tu es entrain de faire.
  • Tu ne parles plus en termes de “Nous”, mais en termes de “Je”
  • Tu ne le/la préviens plus lorsque tu vas rentrer tard du boulot.
  • Ton/ta partenaire n’est plus ta priorité.
  • Ses soucis de santé, famille, boulot ne t’intéresse plus et, même lorsqu’il/elle en parle, tu écoutes d’une oreille très très inattentive.
  • Vous ne faites plus ces rituels que vous adoriez faire au moment de votre rencontre: dîner au restaurant tous les Samedis; voyager et découvrir un coin de votre pays tous les six mois; célébrer l’anniversaire de votre rencontre chaque année; courir ensemble tous les Dimanches matins; vous échanger des SMS ou vous appeler plusieurs fois dans la journée juste parce que vous avez envie de le faire, d’entendre la voix de votre partenaire, etc.
  • Vous n’offrez plus à votre partenaire des fleurs / des roses pas seulement à la Saint Valentin mais n’importe quand juste parce que vous l’aimez tous les jours et pas seulement le jour de la Saint Valentin.
  • Tu lui offres un cadeau et c’est à peine s’il/si elle le remarque. Il/elle ne le remarque d’ailleurs pas. Ou alors te demande s’il y a une urgence, si le cadeau ne pouvait pas attendre lorsque, fatigue/e d’attendre qu’il/elle arrête de travailler pour que vous vous retrouviez et dîniez, tu vas dans sa salle de travail à la maison pour lui offrir le cadeau.
  • Vous ne sortez plus ensemble comme lorsque vous vous êtes rencontrés.
  • Chacun va en vacances de son côté et ne s’intéresse pas/plus à ce que l’autre fait.
  • Chacun rencontre sa famille seul et ignore celle de son/sa partenaire.
  • Chacun donne des instructions différentes à vos enfants pour nuire à son partenaire et dresser les enfants contre lui/elle.
  • Vous ne faites plus l’amour, ou alors par contrainte, à la va-vite, comme si vous voudriez vous débarrasser rapidement de ce qui est devenu une corvée avec votre partenaire.

Cette liste n’est pas exhaustive. Je vous invite d’ailleurs à la compléter. Ce qui est sûr c’est que, lorsque vous remarquez ces signes au sein de votre couple, il est temps de vous asseoir ensemble et d’en parler car ce sont des symptômes d’un mal qui couve comme le feu sous la cendre et qui risque de vous détruire si rien n’est fait. Communiquer, de façon transparente, sans heurter l’autre, sans pointer du doigt et blâmer l’autre pour ce qui arrive, est essentiel si l’on veut arranger la situation, construire.

Trouvez le temps d’en parler, entre couple, vous deux, sans toujours impliquer les autres qui ne sont pas toujours d’une grande aide ou alors n’aident pas du tout car ils sont incapables d’être objectifs, sont jaloux, ou alors appartiennent à cette catégorie de personnes qui sont heureuses lorsque les autres souffrent et se déchirent.

Il n’est pas question de gagner et que l’autre perde: il est surtout et doit toujours être question de trouver des solutions à ce qui mine le couple et peut le détruire.

A toi…

Qu’est-ce que tu en penses? Quels autres signes connais-tu qui puissent aider les lecteurs à réaliser quand leur couple va mal et prendre les mesures nécessaires pour corriger cette situation-là? Je serais heureuse de te lire!

Céline Clémence Magnéché Ndé Sika

Publicités

Je serais heureuse de lire votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s