Pendant qu’ils se battent pour garder leur fauteuil et manger…

Etes-vous déjà allé dans un hôpital dans un état critique et on a refusé de vous recevoir pour une raison ou une autre? Pas de lit disponible, pas de médecin en ville, pas d’électricité pour réaliser votre chirurgie, pas d’infirmiers parce que ceux-ci sont en grève depuis 5 mois –le Kenya vient de le vivre- parce qu’ils sont fatigués de recevoir des salaires ridicules?

Avez-vous déjà vu votre être bien-aimé mourir sous vos yeux dans une ambulance après 18 heures d’attente dans le parking des services d’urgence parce qu’il n y avait pas de lit pour le recevoir? Cela vient aussi de se passer au Kenya. Alex Madaga est mort après avoir été victime d’un accident de circulation et attendu 18 heures dans une ambulance. Dans le parking des services d’urgence d’une structure médicale. Pour mourir après.

Avez-vous déjà vu votre fille avancer lentement mais sûrement vers la mort pendant des heures et des heures après avoir été mordue par un serpent parce que dans toute la province il n y a pas de sérum antivenimeux et encore moins une ambulance pour la transporter d’urgence ailleurs où elle pourrait recevoir des soins et sauver sa vie?

Avez-vous déjà vu, impuissant, un être cher mourir dans une ambulance coincée pendant des heures dans les embouteillages monstres que connaissent nos villes et où aucun conducteur de véhicule ne veut se mettre de côté et laisser passer l’ambulance?

Avez-vous déjà vu votre personne mourir  sous vos yeux parce qu’il n y a aucune ambulance disponibe pour l’amener d’urgence à l’hôpital où il aurait pu être sauvé?

Avez-vous déjà été victime d’un braquage chez vous, avez appelé la police qui n’est jamais venue ou alors est arrivée 10 heures après que les bandits aient fini de vous tuer, bastonner, voler, violer votre femme et vos filles? Et la police arrive pour vous menacer d’inculpation parce que vous vous êtes défendu avec un pilon comme toute arme?

Avez-vous déjà observé, ahurri et impuissant, comment votre maison se transforme en chaleur et en fumée alors que vous avez appelé les sapeurs pompiers qui vous ont tranquillement dit, après que vous ayez appelé quarante fois sans les avoir, que leur seul camion citerne n’a pas d’eau -parce que les robinets de la ville ont tari depuis des mois- et encore moins de carburant, et qu’il faut que vous y mettiez du carburant et remplissiez la citerne d’eau avant qu’ils puissent bouger?

Un nombre infini d’africains vivent cette réalité au quotidien et celle-ci n’a pas l’air de changer ni dans un avenir proche ou même lointain parce que ne c’est pas le souci, même pas le dernier des soucis des gouvernants de nos pays qui sont plutôt occupés à protéger leur fauteuil et remplir leurs comptes bancaires dans les paradis fiscaux ailleurs. Et nous les aidons à y parvenir. En votant pour eux. Parce qu’ils sont de chez nous. Parce que quelqu’un de chez nous doit aussi être autour de la mangeoire nationale même si cette personne, une fois à table grâce à notre vote, nous ignore majestueusement. Pauvres de nous! Crevez si vous voulez, ils s’en fichent. D’ailleurs, cela limitera le nombre d’opposants et d’empêcheurs de voler, tricher et de vivre en paix.

Voilà!

Qui nous sauvera?

Il n y a que nous pour nous sauver. Nous ne devons plus rien attendre de ceux-là qui sont supposés créer des conditions pour que nous puissions vivre la vie que nous désirons et méritons. La situation des services d’urgence de nos pays ne les intéresse pas. Ils ont d’autres options, voyez-vous. Lorsqu’ils sont malades, ou lorsque les membres de leurs familles le sont, ils prennent l’avion -acheté  avec ton argent, oui, l’argent du contribuable-, facilement et sans trop de tracas comme le commun des mortels -ils n’ont pas souvent besoin de visa car ils ont deux, trois ou même quatre nationalités- pour aller se faire soigner dans les pays ou d’autres dirigeants ont choisi de servir leur peuple au lieu de les voler. Je me demande toujours où est-ce qu’ils iraient si d’autres n’avaient pas veiller à ce que ces  hôpitaux soient crées.

Mais encore faut-il que nous soyons conscients de cette réalité inhumaine qui est la nôtre –l’innacceptable est depuis devenu la norme- et de notre force en tant que peuple uni, et surtout de notre capacité et devoir d’exiger et d’obtenir que les choses changent. Et de contribuer  à faire que les choses changent. Si nous ne faisons rien et choisissons de regarder ailleurs, nous serons tous victimes de cette situation, même ceux-là qui peuvent aller se faire soigner ailleurs. Il y a quelques années, une des femmes les plus puissantes de mon pays est décédée après avoir  été victime d’un accident de la circulation pendant que le gouvernement se battait pour l’ évacuer en Europe pour des soins. S’il y avait des structures médicales de pointe et de qualité avec des médecins qualifiés et efficaces, la dame aurait été soignée sur place avec succès et sa vie aurait été certainement sauvée. Mais, comme il n y avait rien,  la mort a gagné! Finalement, nous sommes tous dans le même bateau.

Qu’est-ce que tu en penses?  Quel est l’ état des services d’urgences et des hôpitaux dans ton pays? Ton opinion compte. Talk for change!

Je vous salue!

 

Publicités

Je serais heureuse de lire votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s