Il n’y a pas de recettes miracle pour construire des mariages sains et qui durent, mais des idées qui marchent: en voici quelques unes

Wedding Cake Fruits

Le nombre de couples qui se séparent augmente sans cesse et, de plus en plus de personnes choisissent de ne pas prononcer le fameux “Oui, j’accepte!” par peur de venir grossir ce nombre qui invite à réfléchir, et surtout parce qu’ils ne veulent pas vivre le calvaire qui est souvent le quotidien de ceux qui ont décidé de rompre leur union.

“Choisis bien ton/ta partenaire parce que si tu rates pour quelque raison que ce soit, cela te coûtera très cher émotionnellement, financièrement, parfois physiquement. Cela peut même te coûter ta vie!”

C’est le message que je partage aujourd’hui non seulement avec mes enfants qui sont adultes, mais aussi avec ceux et celles qui me demandent mon avis sur cette question. Les divorces ruinent financièrement, traumatisent émotionnellement et éternellement, brisent très souvent des vies, contribuent à former des personnes amères et souvent déprimées, et finissent souvent dans des drames. Vous le savez aussi bien que moi, n’est-ce pas?

Si vous envisagez de vous marier, c’est important de prendre le temps qu’il faut pour faire cet important exercice. Et n’hésitez pas à jeter l’éponge si vous observez des indicateurs rouges qui vous crient que la personne avec qui vous voulez unir votre vie n’est pas THE ONE! Nous disons toujours qui nous sommes par nos actes, paroles, body language. Même de façon inconsciente. Et, pour peu que nous voulions ouvrir les yeux et les oreilles, on les découvre.

Si vous êtes déjà marié, et voulez construire un couple sain et qui dure, voici 5 idées qui peuvent réellement aider. Ce n’est pas une recette magique mais une approche qui a fait ses preuves, du moins pour nous.

  1. Ayez des attentes claires et réalistes

Ayez des attentes et exprimez-les clairement! Votre partenaire n’est pas le bon Dieu pour deviner ce que vous attendez de lui ou d’elle. Oui, les rôles sociaux ont été définis et certains s’attendent à ce que ceux-ci continuent intacts même si nous sommes au XXIème siècle, un siècle où les femmes ne sont plus confinées à la cuisine et à la vie privée de leur domicile, mais un siècle ou elles occupent des espaces publics et dirigent des pays entiers.

Qui fait quoi, quand, avec quoi? Qu’est-ce que j’attends de mon/ma partenaire? Définissez et communiquez clairement. Froidement. Et ces attentes doivent être réalistes. Si vous voulez que votre partenaire vous donne la lune, vous serez déçu parce que la lune est hors de portée! Si vous voulez retrouver votre partenaire à la maison tous les jours que Dieu a crées à 17 heures, vous serez déçu. Si vous voulez que votre partenaire soit responsable de votre bonheur, vous serez déçu parce que chacun trouve son bonheur lui-même car celui-ci vient de l’intérieur et pas des choses ou des personnes extérieures. Il ne s’agit donc pas de rabaisser ses attentes mais de les fixer clairement, et surtout de fixer celles que votre partenaire va atteindre.

  1. Communiquez, communiquez, communiquez

L’un des facteurs à l’origine de tant de divorces c’est l’absence de communication effective entre les partenaires qui y sont impliqués. Vous n’êtes pas content d’un acte que votre partenaire a posé –par exemple, il prend des décisions même les plus importantes sans vous impliquer, vous met toujours devant les faits accomplis-; vous n’aimez pas cette habitude de toujours aller passer vos vacances au même endroit avec des gens qui vous énervent et vous tolèrent juste; vous n’aimez pas qu’il vous réveille toujours à 2 heures du matin pour vous demander de faire l’amour alors que vous venez de vous coucher après une rude journée de travail prolongée par les courses au supermarché et la préparation du dîner, des autres travaux domestiques ainsi que de la journée des enfants le lendemain? Parlez-en parce que, si vous ne le faites pas, la cocotte va exploser tôt ou tard et ce sera trop tard pour sauver les meubles!

  1. Préparez-vous avant et sachez qu’il n y a pas de honte à demander de l’aide lorsque vous en avez besoin

Il y aura des moments difficiles dans votre couple, comme dans tous les couples d’ailleurs. Des moments où vous allez douter, questionner, envisager même la séparation. Aucun mariage n’est parfait et tous ont leurs hauts et leurs bas. La différence? Pendant que certains jettent l’éponge dès le premier obstacle parce qu’ils accusent leur partenaire d’être la cause des difficultés du couple, d’autres essaient de prendre soin de leur couple, et ne reculent devant aucun moyen sain -oui, sain- de le faire. Là où il y a des structures pour préparer les futurs mariés avant qu’ils ne s’embarquent dans cette aventure, ou encore pour aider ceux qui sont déjà mariés à mieux prendre soin de leur couple, c’est une bonne chose d’utiliser les services de ces structures.

  1. Signez un contrat prénuptial avant de vous engager

 De plus en plus de célébrités signent des contrats prénuptiaux avant de se marier, ce que certains condamnent parce qu’ils trouvent cela scandaleux, égoïste, et susceptible de préparer le terrain pour le divorce. Mon avis? Totalement différent. En effet, ce document, qui ne doit pas seulement être adopte par les célébrités, faciliterait les choses en cas de divorce et permettrait d’éviter des drames. Il découragerait également tous les chasseurs/chasseuses de fortune.

  1. Mettez un soin particulier à être le meilleur partenaire et la meilleure personne qui soit

Ne demandez pas à votre partenaire ce que vous ne pouvez pas offrir. Vous voulez le changement, changez d’abord vous-mêmes car ce que l’on prend souvent pour la cause de nos problèmes ne vient pas toujours de l’extérieur. Dans plusieurs cas, nous sommes le problème mais refusons de le reconnaître et de faire les efforts nécessaires pour améliorer notre couple. Nul n’est parfait. Alors, place au questionnement. Prenez soin de vous physiquement, émotionnellement et spirituellement. N’hésitez pas à vous regarder dans le miroir régulièrement. Acceptez les feedbacks constructeurs sans vous sentir offensé, et faites votre part. Un mariage c’est un projet qu’on implémente toute sa vie, et on ne ménage pas ses efforts pour le redéfinir, réorienter, modifier, améliorer.

Ton tour…

 

Il n y a pas de recettes miracle et passe-partout pour tout le monde puisque chaque mariage est un cas unique. Et, cette liste n’est pas non plus exhaustive. Quelles recettes appliques-tu pour que la flamme ne s’éteigne jamais dans ton couple? Je serais ravie de les connaitre pour enrichir cette liste!

Publicités

Avec le temps nous avons tous des rides et des cheveux gris

DSC06492

« Mon mari veut me quitter parce que j’ai pris du poids! Il dit ne plus reconnaître le mannequin qu’il a épousé il y a quelques années et me donne un ultimatum pour que je me retrouve sinon il me quitte. Je fais attention à ma diète, marche au moins deux heures de temps deux fois par semaine parce que je veux me libérer de cet excédent de kilogrammes que j’ai pris depuis quelques années mais n’y arrive pas. Cet incident m’amène à me demander de plus en plus si mon époux m’a épousée pour  de mauvaises raisons. S’il a épousé mon physique et pas la personne que je suis parce que je suis bien plus que mon physique même si celui-ci a changé avec le temps. »

 

Voilà ce qu’une amie m’a dit hier. Sérieusement ébranlée par la décision de son époux et en proie à de sérieux doutes en ce qui concerne la fondation de leur mariage. Ils se sont dit « Oui » il y a presque dix ans déjà et, au fil du temps, son physique s’est alourdi et, malgré ses efforts pour redevenir le beau mannequin raffiné dont son mari était tombé amoureux, rien n y fait.

Cette confession s’ajoute à la longue liste d’autres que j’entends régulièrement, et qui ont presque toutes la vertu de mettre en évidence une chose extrêmement importante et inquiétante: des hommes et des femmes se choisissent, se disent « Oui « et se mettent en couple pour de fausses raisons! Les femmes commettent cette erreur. Les hommes aussi, et les conséquences peuvent être graves.

Il y a quelques années lors d’un séjour chez des amis à Arusha en Tanzanie, notre ami a tout naturellement déclaré, à table, devant tout le monde, femme et enfants compris, qu’il avait épousé un mannequin et que celui-ci était devenu un hippopotame. Mon époux et moi-même étions très embarrassés, nous demandant si cet homme mesurait l’impact et les ravages que ce qu’il venait de dire  pouvait causer sur son épouse et sur ses enfants. L’homme a éclaté de rire après son speech. Les enfants aussi. La femme, celle qui était devenue une hippopotame, a sourit. Sans plus.

Je reviens sur cette confession de mon amie et cette déclaration de notre ami parce qu’il me semble  que nous n’avons pas toujours réalisé que le mariage c’est surtout une affaire d’âmes, de connection, de soulmates, et pas seulement de physique, d’argent, de statut social. Dire « Oui » à quelqu’un à cause de son physique, parce qu’il/elle a beaucoup d’argent, beaucoup de biens, parce qu’il/elle est le fils de ou la fille de, parce qu’il/elle occupe un poste de haut niveau dans une multinationale ou rêve de travailler tout le monde, c’est un passeport pour l’échec parce que, avec le temps, nous tous avons des rides et des cheveux gris, quelque chose contre laquelle nous pouvons très peu (même la chirurgie esthétique, les produits cosmétiques anti-âge, toutes les concoctions et autres remèdes-miracle retardent simplement le processus sans pouvoir l’empêcher) parce que rien n’ y personne n’arrête le temps!

Des accidents arrivent et on perd ses pieds, ses yeux, sa mobilité, la vision, ses cheveux…

L’argent finit.

Le pouvoir finit.

Il suffit d’un tsunami, d’un tremblement de terre, ou d’un mauvais investissement pour que l’on perde tout. TOUT!

On perd son emploi surtout aujourd’hui ou rien n’est plus sur, mais alors rien du tout.

Si l’époux de mon amie et notre ami avaient dit « Oui » parce qu’ils aiment vraiment leurs épouses, parce qu’ils aiment les personnes qu’elles sont réellement; s’ils les avaient épousées parce qu’ils avaient vu en elles des soulmates, des partenaires, des amies, des complices avec qui ils allaient passer le reste de leur vie, ils se demanderaient et chercheraient à comprendre pourquoi celles-ci ont pris des kilos de plus, et feraient tout ce qui est en leur possible pour les aider, pas à redevenir celles qu’elles étaient il y a trente ans car cela est impossible, mais à adopter une saine hygiène de vie parce que c’est important pour leur santé.

En effet, cette prise de kilos peut être le symptôme d’un profond mal être. La vie d’aujourd’hui avec ses exigences de plus en plus nombreuses et ses multiples frustrations est très stressante et, pour plusieurs d’entre nous, ce stress se traduit soit par une perte sérieuse de kilogrammes, soit par une prise importante de kilogrammes, sans parler de la dépression qui l’accompagne souvent.

Insulter ou humilier son/sa partenaire lorsque cela arrive n’aide pas. Donner des ultimatums pour que notre partenaire redevienne la personne que nous avons connue par le passé au risque de voir le mariage être rompu, non plus.

Ce dont notre partenaire a le plus besoin à ce moment -là c’est de notre amour et de notre soutien inconditionnel. C’est que nous lui montrons combien ils comptent pour nous. Ce dont notre partenaire a besoin c’est que nous lui montrons, par des actes très concrets, que nous voulons vraiment qu’ils s’ensortent et que nous y travaillons. En voici quelques de ces actes concrets:

  • De l’empathie
  • Des mots encourageants
  • Des séances de sport ensemble
  • De la nourriture saine à la maison et la malbouffe bannie
  • Une inscription au gymnase du quartier
  • La création et tenue d’un journal avec ses photos et des commentaires positifs et encourageants au fur et à mesure que le partenaire atteint ses objectifs de fitness
  • Et surtout le rappel constant au partenaire que la vraie motivation ne viendra que de son for intérieur!

C’est de ceci dont notre partenaire a besoin!

 

 

 

 

 

Quelques signes que votre couple/relation va mal

Love

Aucun couple n’est parfait. Même ceux qui donnent tout l’air de l’être.

Non!

Rien n’est parfait. Aucune création n’est parfaite. Même pas la vie.

Lorsque des gens décident de vivre ensemble en couple, c’est pour une ou des raisons bien précises même si ces dernières ne sont pas toujours évidentes. Le souhait de ces personnes qui décident de cheminer ensemble pour le restant de leur vie (je dis ceci parce que je ne pense pas que des gens puissent décider de vivre ensemble pour une durée déterminée et, même s’il y en a qui le font, c’est certainement une minorité), c’est de vivre une union heureuse, saine, harmonieuse. Malheureusement cela n’est pas toujours le cas. Souvent, très souvent hélas, les choses ne se passent pas comme on le souhaite. Les circonstances de la vie ou ceux-la même qui forment le couple mettent ce dernier en péril et, si rien n’est fait pour redresser/changer la situation, le couple finit par se diviser après s’être déchiré.

Mais il faut encore savoir/pouvoir lire/interpréter certains signes ou comportements que notre couple va mal parce que ce n’est pas toujours facile pour tout le monde d’exprimer son mal-être, ses frustrations, ses préoccupations, sa déception, son ras-le-bol. Un de mes amis m’a affirmé il y a quelques temps que, lorsqu’il est blessé ou déçu par un ou une amie, quelqu’un qu’il aime ou estime, il préfère rompre la relation. Cette confession m’a ramenée en arrière de 18 ans lorsque moi-même j’ai décidé de mettre un terme à une relation que mon mari et moi-même avions avec des gens que nous considérions comme nos grands amis. Des frères presque. Nous avions été trahis de la pire des manières par l’homme. Meurtrie, j’ai préféré prendre du recul, fermer cette porte pour préserver mon équilibre psychologique. Je n’ai toujours pas repris le contact avec ce couple. Un jour peut-être. Un jour peut-être parce que j’ai pardonné pas parce qu’ils le méritent mais pour avoir moi-même la paix et surtout ne pas être prisonnière du passé. Je n’aime pas que le passé vienne m’emmerder.

C’est pour vous dire combien il est souvent difficile d’exprimer ses sentiments. Mais, si nous sommes avertis et outillés, nous pouvons lire les signes que notre couple/relation va mal. En voici quelques uns.

  • Tu ne communiques plus de façon appropriée avec ton/ta partenaire sans hausser le ton.
  • Vous ne vous parlez plus et vivez pourtant tous sous le même toit.
  • Vous vous parlez par papier/post it collé sur le frigidaire à la cuisine ou posé au chevet de votre lit, ou par SMS.
  • Vous faites désormais chambre à part, cela dure et ne semble nuire à aucun de vous.
  • Après le boulot, vous restez dehors le plus longtemps possible avec des amis ou seul, et rentrez à la maison le plus tard possible, pour vous coucher et dormir, en attendant de quitter la maison le plus tôt possible le lendemain.
  • Vos communications se résument aux “Oui”, “Non”, “Si tu veux”, sans plus.
  • Tu ne prends plus ses appels. Et, lorsque tu le fais, tu abois et demandes pourquoi il/elle te dérange, te surveille, et tu soulignes d’ailleurs que tu es très occupé/e, etc.
  • Tu n’es plus impatient/e de le retrouver après une journée ou quelques heures de séparation.
  • Lorsque ton/ta partenaire souhaite discuter d’une question avec toi, tu te dérobes systématiquement, le/la rabroues sèchement en prétendant être fatigué/e ou très occupé/e, ou alors tu abois: « On en parle plus tard », un « plus tard » qui n’arrive jamais.
  • Tu ne demandes plus a ton/ta partenaire comment s’est passée sa journée.
  • Tu n’es plus impatient/e de lui raconter ta journée.
  • Tu ne lui dis plus où tu vas lorsque tu sors et lui réponds de façon agressive lorsqu’il/elle te le demande.
  • Tu ne lui fais plus de surprises comme au moment où vous vous êtes connus. Avant, vous aviez l’habitude de l’appeler à la fin de la journée pour lui dire que vous l’attendez au bas de l’immeuble ou il travaille. Lorsqu’il/elle  descendait, heureux/heureuse de la surprise, vous alliez prendre un verre dans ce pub où vous aviez vos habitudes ou dans ce restaurant où il t’a demandé de devenir sa femme, avant de rentrer à la maison. Mais maintenant, c’est de l’histoire ancienne!
  • Tu raccroches le téléphone lorsque tu le/la voies arriver.
  • Tu lui arraches ton téléphone des mains lorsqu’il/elle le prend pour une raison ou une autre.
  • Tu lui caches des réalisations/choses que tu es entrain de faire.
  • Tu ne parles plus en termes de “Nous”, mais en termes de “Je”
  • Tu ne le/la préviens plus lorsque tu vas rentrer tard du boulot.
  • Ton/ta partenaire n’est plus ta priorité.
  • Ses soucis de santé, famille, boulot ne t’intéresse plus et, même lorsqu’il/elle en parle, tu écoutes d’une oreille très très inattentive.
  • Vous ne faites plus ces rituels que vous adoriez faire au moment de votre rencontre: dîner au restaurant tous les Samedis; voyager et découvrir un coin de votre pays tous les six mois; célébrer l’anniversaire de votre rencontre chaque année; courir ensemble tous les Dimanches matins; vous échanger des SMS ou vous appeler plusieurs fois dans la journée juste parce que vous avez envie de le faire, d’entendre la voix de votre partenaire, etc.
  • Vous n’offrez plus à votre partenaire des fleurs / des roses pas seulement à la Saint Valentin mais n’importe quand juste parce que vous l’aimez tous les jours et pas seulement le jour de la Saint Valentin.
  • Tu lui offres un cadeau et c’est à peine s’il/si elle le remarque. Il/elle ne le remarque d’ailleurs pas. Ou alors te demande s’il y a une urgence, si le cadeau ne pouvait pas attendre lorsque, fatigue/e d’attendre qu’il/elle arrête de travailler pour que vous vous retrouviez et dîniez, tu vas dans sa salle de travail à la maison pour lui offrir le cadeau.
  • Vous ne sortez plus ensemble comme lorsque vous vous êtes rencontrés.
  • Chacun va en vacances de son côté et ne s’intéresse pas/plus à ce que l’autre fait.
  • Chacun rencontre sa famille seul et ignore celle de son/sa partenaire.
  • Chacun donne des instructions différentes à vos enfants pour nuire à son partenaire et dresser les enfants contre lui/elle.
  • Vous ne faites plus l’amour, ou alors par contrainte, à la va-vite, comme si vous voudriez vous débarrasser rapidement de ce qui est devenu une corvée avec votre partenaire.

Cette liste n’est pas exhaustive. Je vous invite d’ailleurs à la compléter. Ce qui est sûr c’est que, lorsque vous remarquez ces signes au sein de votre couple, il est temps de vous asseoir ensemble et d’en parler car ce sont des symptômes d’un mal qui couve comme le feu sous la cendre et qui risque de vous détruire si rien n’est fait. Communiquer, de façon transparente, sans heurter l’autre, sans pointer du doigt et blâmer l’autre pour ce qui arrive, est essentiel si l’on veut arranger la situation, construire.

Trouvez le temps d’en parler, entre couple, vous deux, sans toujours impliquer les autres qui ne sont pas toujours d’une grande aide ou alors n’aident pas du tout car ils sont incapables d’être objectifs, sont jaloux, ou alors appartiennent à cette catégorie de personnes qui sont heureuses lorsque les autres souffrent et se déchirent.

Il n’est pas question de gagner et que l’autre perde: il est surtout et doit toujours être question de trouver des solutions à ce qui mine le couple et peut le détruire.

A toi…

Qu’est-ce que tu en penses? Quels autres signes connais-tu qui puissent aider les lecteurs à réaliser quand leur couple va mal et prendre les mesures nécessaires pour corriger cette situation-là? Je serais heureuse de te lire!

Céline Clémence Magnéché Ndé Sika

Faut-il continuer lorsqu’on n’a plus rien à se dire?

Il y a quelques jours nous avons accueilli dans notre restaurant un couple qui nous a dit y être venu célébrer leur dixième anniversaire de mariage. Un grand moment donc. Un évènement heureux donc à célébrer si nous considérons le nombre de plus en plus élevé de couples qui divorcent au bout de quelques mois seulement après avoir prononcé le “Oui, j’accepte”. Lorsque nous avons la chance d’avoir une telle information des clients, alors tout est mis en oeuvre pour rendre ce moment passé chez nous inoubliable.

Je me serais attendue à ce que ce couple rayonne, converse, s’amuse, échange sur leurs dix années passées ensemble, trinquent et lèvent les verres de champagne que nous avions préparés pour eux au succès, à la santé et à la continuation de leur couple. A l’amour. Mais, pendant presque deux heures de temps, j’ai observé, effarée, le couple manger et boire sans converser, chacun évitant soigneusement le regard de l’autre, mangeant chacun le nez plongé dans son plat, le regard plongé dans son téléphone portable ou alors au loin à travers les fenêtres vitrées du restaurant. Vous êtes-là pour célébrer votre 10ème anniversaire de mariage, voyons! Vous n’avez vraiment rien à vous dire? Dix années ont passé depuis que vous vivez ensemble. Des choses se sont passées. L’eau , beaucoup d’eau a coulé sous le pont. L’homme et la femme que vous étiez chacun lorsque vous avez commencé cette vie à deux ne sont plus l’homme et la femme que vous êtes devenus aujourd’hui après dix années de vie commune. Vos rencontres, vos lectures, vos voyages, votre environnement, les circonstances de la vie vous ont changés.

Vous avez eu des hauts mais aussi des bas.

Des coups.

Des frustrations.

Des success stories.

Vous avez peut-être aussi eu des enfants qui grandissent et dont l’éducation est un défi pour vous deux.

Quel bilan faites-vous de ces dix années de vie commune? Si c’était à recommencer, recommenceriez-vous? Que feriez-vous différemment?

Et maintenant, ou allez-vous? Ou vous voyez-vous dans un, deux, cinq, dix ans?

Regardez-vous toujours dans la même direction? Les voeux que vous avez prononcés lors de votre union, sont-ils toujours d’actualité? Ce diner pourrait être l’occasion de les renouveler ou de les changer carrément. De refresh comme diraient nos amis de langue anglaise. Alors?

Ce spectacle déprimant m’a rappelé la vue de toutes ces voitures qui roulent avec des passagers et chauffeurs qui n’échangent aucun mot, très souvent des couples, hélas! Le conducteur regarde droit devant lui, accroché à son volant comme à une bouée de sauvetage, et le ou la passagère faisant de même, ou alors observant le paysage.

J’ai voulu partager avec vous cette scène parce qu’elle me dit combien il est important d’être plus que des partenaires, plus que mari et femme dans un couple. Il faut être des amis aussi. Des amis qui ont des intérêts communs, Des amis qui aiment et apprécient sincèrement la compagnie l’un de l’autre. Des amis qui attendent impatiemment la venue l’un de l’autre. Des amis qui ont toujours des choses à se dire au sujet de leur passé, leur présent et leur futur. Des amis sincères qui n’hésitent pas à se regarder dans les yeux et à se dire des vérités lorsque les choses vont mal. Des amis qui n’hésitent pas à se quitter lorsqu’il n y a vraiment plus rien à se dire. Parce que les amitiés aussi se terminent.

Les mariages aussi.

Lorsqu’on n’a plus rien à se dire, il est sain pour tout le monde de se quitter. Vivre ensemble mais chacun de son côté, comme de parfaits étrangers (encore que les étrangers se parlent), faisant sa vie comme si l’autre n’existait pas; vivre pour faire plaisir aux autres; vivre ensemble parce qu’on a peur du qu’en dira-t-on si on se quitte, ce n’est pas vivre. C’est tromper sa propre personne. Tromper tout le monde. C’est faire souffrir sa propre personne et faire souffrir les autres.

Lorsque l’amour est mort, lorsque la passion s’en est allée, cette passion qui nous pousse à faire bouger des montagnes, et lorsqu’on a fait et donner de son mieux pour ressusciter cet amour et cette passion en vain, mieux vaut lâcher prise.

A toi…

Qu’en penses-tu? Faut-il continuer lorsqu’on a plus rien à se dire, lorsque la flamme s’est éteinte, lorsque l’amour est mort? Faut-il faire semblant d’être ensemble aux yeux du monde alors que chacun est seul et vit sa vie comme si l’autre n’existait pas/plus? Je serais heureuse de connaitre ton point de vue sur cette question. Ainsi que celui des autres lecteurs et lectrices. Alors, lis et fais lire, et surtout prend un grand soin de toi!

A ton bonheur!

Celine Magneche Nde Sika